#50 : Girly Halloween ! (Nailstorming inside)

Bonjour tout le monde !

Fin octobre oblige, le dernier Nailstorming du mois se devait d’avoir pour thème Halloween.

Voici le matériel que j’ai utilisé :

21
Plaque Halloween 005, Chez Delaney / Tampon transparent, racloir / Base coat 902, Sinful Colors / vernis blanc Gifi / Kiko 841, « Baby Pink » / « Don’t make me wine », China Glaze / Eponge à dégradé / 07 « Backyard », Laura Clauvi / « Noir », Konad / top coat Seche vite,Seche.

Nail art simple à réaliser : tout d’abord, j’ai protégé mon ongle avec un base coat, ensuite j’ai posé deux couches de vernis blanc puis j’ai réalisé un dégradé à l’éponge avec le Kiko et le China Glaze. J’ai passé une couche de Seche vite afin d’unifier mon dégradé et d’accélérer le temps de séchage pour pouvoir passer au stamping. J’ai choisi la plaque Chez Delaney Halloween 005 (bon clairement c’est la seule plaque Halloween que j’ai donc j’ai pas choisi ^^) et j’ai stampé une première fois les motifs en vert puis j’ai restampé les mêmes motifs en noir et en décalé, pour créer une impression de relief et de profondeur. Une nouvelle couche de top coat et basta. Simple j’ai dit !
Je vous montre le résultat ?

C’est tout pour cet article.

Je vous dis @bientôt, probablement avec la deuxième édition du 5nailschallenge.

Votre nailting-pote,
Chloé 😉

#42 : Au lit ! (Nailstorming inside)

Bonjour tout le monde !

J’espère que votre début d’été se passe bien, que vous soyez en vacances ou pas, ce beau temps est appréciable, non ?

Aujourd’hui,  je reviens avec une nouvelle manucure et je vais vous parler de quelque chose qui n’a rien avoir avec le nail art.

Si vous me suivez déjà, vous savez sans doute que je viens de déménager. On est vraiment heureux de notre nouvel appart où on a enfin un peu d’espace et entre autre, une chambre rien qu’à nous. En effet, depuis presque 5 ans, nous vivions dans un T2, il n’y avait qu’une chambre qui était occupée par notre fils. Nous avons donc du acheter un lit et autant vous dire qu’après 5 ans à dormir sur un clic-clac dans le salon, on s’est vraiment fait plaisir lors de l’achat de notre nouvelle literie !

Après plusieurs recherches sur Internet et en magasin, nous avons finalement opté pour un matelas Tediber. On avait vu au journal de M6 un reportage sur la société il y a quelques mois et on s’était dit que le concept avait l’air sympa. Le matelas est comprimé et roulé ce qui lui permet d’être livré dans un carton (et en vélo si vous habitez Paris !).
Il y a plusieurs tailles et la composition est toujours la même : une couche de mousse polyuréthane, une de mousse à mémoire de forme et une de latex; le tout étant sensé être LA combinaison parfaite pour un matelas au confort optimal. Ils en sont sûrs au point de nous permettre de l’essayer pendant 100 nuits et de le retourner si on n’est pas convaincus !
Tediber nous assure que son matelas est génial, les prix au taquet et ils proposent un programme de parrainage, si vous connaissez quelqu’un qui a craqué avant vous, il peut vous donner son code avantage et vous faire bénéficier de 50 € de réduction. Sachant qu’on lorgnait sur le plus grand modèle 180×200 cm (et donc le plus cher) on s’est dit que 50€ c’était toujours ça de pris.

Oui mais …

Un beau jour, juste après notre emménagement, je m’arme de mon code avantage et me rend sur le site, bien décidée à passer commande. Et là, ooooh ben mince alors, Tediber a arrêté son programme de parrainage !!! La personne qui m’avait fait bénéficier de son code avantage me confirme qu’elle a reçu un mail de Tediber l’informant de l’arrêt de leur programme de parrainage. Si on avait été prévenus quelques jours avant, j’aurais anticipé ma commande mais là comme ça, du jour au lendemain : tintin !

J’ai donc contacté Tediber via leur page Facebook et on m’a confirmé que désormais il n’y avait plus de code avantage afin que tout le monde achète son matelas au même prix. Mouais … Ah si, il y a un code partenaires, réservé aux professionnels qui commandent plusieurs matelas.

Alors bon, c’est dommage et on est un peu déçus mais bon, le matelas nous plaît quand même donc on le commande en choisissant le paiement en 3 fois sans frais. Ça c’est cool !

J’ai passé commande le 25 juin et choisi d’être livrée le 30.

Oui mais …

Le 30 à 18h30 n’ayant rien vu venir, j’appelle la société mais je m‘en doutais en voyant l‘heure, les bureaux sont fermés. Je décide donc d’envoyer un nouveau message à l’équipe de Tediber pour savoir de quoi il retourne parce que rien n’apparaît sur le lien de suivi. Hyper réactive, j’ai eu une réponse d’Anne avant 20h qui me disait qu’elle n’avait aucune information du livreur qui préviendrait ou expliquerait ce retard et qu’elle va faire le nécessaire pour me répondre. Je suis rassurée mais encore une fois un peu déçue, une nuit de plus sur le clic-clac …

Nous avons finalement reçu notre matelas le 1er juillet un peu avant 10h et à 10h00 pile, Anne m’a recontacté pour que je lui confirme qu’on avait bien reçu le colis et s’excuser de ce retard de livraison, ce que le livreur n’a pas eu la décence de faire ; mais il a aidé Monsieur a monté le carton qui pèse quand même 40 kg donc bon ^^
Il est enfin là ! Ce nouveau matelas tant espéré alors sitôt arrivé, sitôt déballé !

8
2 ours à la maison ^^

Dans le carton on trouve donc un énooorme rouleau, genre méga sushi entouré de plastique !
On le sort et le pose directement sur le sommier.

 

PAUSE ! Ah oui tiens le sommier !

On est allés à Ikea et on a choisi un sommier tapissier à lattes ESPEVAR avec des pieds BURFJORD de 20 cm. Monsieur vous recommande de bien faire attention lors du montage du sommier. Pour un matelas de 180×200 cm, on a en fait 2 sommiers de 90×200 qui sont équipés de bandes velcro pour attacher la housse fournie avec.
Bon, clairement, c’est moi qui vous dit de faire attention au sens de montage parce que Monsieur s’est énervé (d’abord il fait, après il réfléchit, un homme quoi) et il n’avait pas remarqué que les bandes velcro n’étaient pas au même endroit sur les deux sommiers et que donc, on ne peut pas les mettre où on veut comme on veut, ils ont un sens ! Alors je me suis bien marrée mais chéri un peu moins ah ah ah !
Tant qu’on y est, pensez à prendre 8 pieds pour votre lit [4 par sommier 😉 ]
J’ai toujours rêvé d’avoir un lit super haut, comme ça pas de galère pour y monter ou pour en descendre et là c’est bingo : du sol jusqu’au sommet du matelas, il y a 65 cm !!!

On ouvre donc le sachet grâce au petit outil fourni avec le matelas ( ainsi qu’un petit livret de présentation, le tout dans une pochette estampillée Tediber ). Rien de bien compliqué, cependant, pensez à bien placer le matelas avant de le dérouler parce qu’après pour le bouger, bon courage !

Juste après l’ouverture, Tediber fait 20 cm d’épaisseur et quand je suis retournée le voir environ 2h plus tard il avait atteint sa taille définitive soit 24 cm.

 

Première impression :

Le matelas est vraiment hyper hyper doux, c’est même dommage de devoir mettre un drap dessus. Toutefois, si vous voulez dormir directement sur le matelas, rien ne vous en empêche !

Quand on s’assoit au bord du lit, on sent et on voit que le matelas s’affaisse avec notre poids, et c’est normal. Une fois allongés en revanche, on a l’impression que rien ne bouge et on est très à l’aise, le matelas s’adapte à nos courbes, c’est tout de suite très plaisant. L’accueil est souple, moelleux et le maintien bien ferme sans être dur, ce serait comme un petit bidou qui cacherait des abdos de folie xD

Coté design, c’est parfait : le matelas en lui même avec ses couleurs simples , élégantes et sobres; le carton avec la trombine du nounours et le livret à l’image du site, très bien conçu lui aussi.

Première nuit : 

On a de la place ! 180×200 cm, c’est grand et même avec nos physiques de rêve (ahem ^^) , on ne se gêne pas, chacun est vraiment à l’aise et cherry on the cake, on ne sent pas l’autre bouger ! En revanche, on l’entend toujours ronfler (n’est-ce pas my love ?). On s’y est bien senti tout de suite et on a tous les deux vraiment bien dormi même si au réveil Monsieur a eu mal en haut du dos et moi aux lombaires. Ceci dit, tout le monde sait que quand on change de literie, on peut ressentir quelques douleurs le temps que le corps prenne ses marques. Malgré ces douleurs, aucun mal à se lever le matin et ça c’est parce qu’on culmine à 65cm du sol ah ah !!!

Bilan de notre première nuit : On est vraiment très contents de notre achat, cette première nuit a été satisfaisante mais pas parfaite.

Une vingtaine de nuits plus tard : on commence à vraiment bien prendre nos marques et c’est un réel plaisir d’aller se coucher. On y dort très très bien sur ce matelas et même si on ressent encore quelques petites douleurs dorsales on ne perd pas espoir de les voir disparaître bientôt !

C’est tout pour cette « revue », je pense la mettre à jour de temps en temps pour vous faire part de la manière dont les choses évoluent. Passons maintenant au nail art !

**********************

Cette semaine le thème du Nailstorming était « Faîtes deviner une marque » et on devait donc représenter une marque connue. Vous l’aurez compris, j’ai préféré m’inspirer de mon nouveau matelas et mettre en lumière une marque encore assez discrète.

J’ai tout simplement représenté les différentes parties de la housse du matelas Tediber. Ah oui, j’ai oublié de vous dire, le matelas est entièrement déhoussable, ce qui permet de passer la housse à la machine !

Sur l’auriculaire et la moitié de l’annulaire j’ai représenté le bas du matelas avec en base un vernis beige de Miss Europe (je ne peux pas vous dire son nom, il n’a plus d’étiquette) sur lequel j’ai fait ce qu’on appelle un dry brush avec un autre vernis Miss Europe, le n°12 « gris mat » et un vernis ivoire que je vous ai déjà montré, « look don’t tusk » de Color Club. Le dry brush consiste tout simplement a essuyé le pinceau avant de le poser sur l’ongle, afin qu’il ne garde qu’un minimum de vernis, ce qui donne cet effet brossé.

Sur la deuxième moitié de l’annulaire et le majeur, le très beau « Style cartel » de Essie pour figurer la bande du milieu et sur le majeur, un stamping fermeture éclair avec la plaque « Fermetures 001 » de Chez Delaney, « Blue Pearl » de Konad pour le zip et « Canary Islands » de Laura Clauvi pour la tirette, oui parce que la tirette du matelas est jaune ^^

Pour l’index et le pouce, encore « Look don’t tusk » recouvert du n°13 de la gamme French Manucure de Bell pour obtenir un fini un peu plus blanc. Ensuite, j’ai attendu que le vernis sèche mais pas totalement et j’y ai fait des petits trous avec la pointe d’un bâton de buis et ainsi imiter au mieux la couche supérieure du matelas, teeeeellement douce ! Si ça vous intéresse, la matière utilisée pour cette couche est un tissu stretch Tencel faite à partir de pulpe de bois et qui est normalement utilisée pour les matelas des bébés !

Sur l’annulaire et l’index j’ai pris un pinceau de détail et de la peinture acrylique bleue pour faire les coutures. J’ai ensuite top coaté le tout avec le nouveau top coat de Rimmel « Super Gel » ultra brillant mais qui a tendance à craqueler après quelques jours.

J’espère que cet article inhabituel vous aura tout de même plu et que vous aurez eu le courage d’en venir à bout !

Connaisez-vous Tediber ? Avez-vous déjà commandé un matelas sur Internet ? Si vous êtes curieux et/ou intéressé, rendez-vous sur https://www.tediber.com/ pour plus d’informations !

N’hésitez pas à me faire part de vos remarques, questions, expériences …

@ bientôt.

Votre nailting-pote,

Chloé 😉
P.S. : en bonus, je vous présente Pedro, la parure sur laquelle j’ai craqué pour cet été. Si ça vous intéresse, vous pouvez la retrouver sur Eminza.

#39 :Water marbleu. (tuto vidéo)

Bonjour bonjour !

Alors oui, je sais, c’est pas le meilleur des titres que j’ai pu trouvé. Et en même temps, water marble bleu, c’est quasi impossible à prononcer (essayez de le dire 10 fois très vite, zallez voir !).

Je vous reviens donc après ces deux semaines de vacances avec un joli water marble réalisé avec 3 vernis Kiko qui sont juste parfaits pour cette technique. J’ai adoré porter ce nail art (il m’a tenu quasi toutes les vacances) et auquel j’ai associé un petit stamping doré. Pour l’occasion, j’ai testé mon tout nouveau tampon transparent commandé chez mon partenaire Nail Art Boutique et il est troooop pratique ! Impossible de stamper de travers et son petit plus: le bouchon de protection, car on le sait bien, l’inconvénient de ce tampon, c’est qu’il s’abîme et s’émiette très vite si on n’y fait pas extrêmement attention.

Pas grand chose à rajouter, ce n’est pas le premier water marble que je vous propose. Si vous avez loupé les précédents, vous les retrouverez facilement en cliquant ici, ici, ici, ou encore ici  avec à chaque fois un tuto vidéo (ce dernier lien mène vers ma première vidéo sur la technique du water marble, vous y retrouverez mes sages et judicieux conseils en la matière ^^)

Trêve de bavardage, voici donc le tuto vidéo que vous attendez avec impatience :

Comme à chaque fois j’espère que le nail art et le tuto vous ont plu.

N’hésitez pas à me poser vos questions en commentaire ou sous la vidéo.

@ bientôt.

Votre nailting-pote.
Chloé.

Là où j’ai shoppé :

– Vernis Kiko 532 (Pearly amazon green), 344 (Light misty green) et 204 (French white) : Kiko Cosmetics

– Plaque de stamping « Floral 003 » (plus disponible) : Chez Delaney

– Vernis stamping Laura Clauvi « Gold » (plus disponible) et tampon transparent : Nail Art Boutique

a

 

 

#17 : ¡ Vamos a la playa ! (Nailstorming inside again !)

Bonjour tout le monde !

Alors non. Non ça ne fait pas deux semaines que je n’ai rien publié ni ici, ni sur Insta, Facebook, Twitter, Hellocoton ou Subleem. Non, même pas vrai.
Fin, ptet que si en fait. J’ai toujours dit que ce blog serait un passe-temps, ma petite bulle à moi pour m’occuper et me vider la tête (surtout pas me la prendre) et en ce moment, ben j’ai pas trop de temps pour mon pti blog alors c’est vrai que je le délaisse. Pi même que ça va pas aller mieux de ce côté là puisque dans une semaine, mon fils sera en vacances donc pendant deux mois, je redeviens maman à temps plein, finies les 4 matinées de tranquillité temps libre hebdomadaires ! Je vais donc me faire rare cet été mais j’essaierai quand même de vous montrer quelques petites choses de temps en temps.

Revenons à nos moutons. Aujourd’hui, je vous propose un nail art estival à souhait, ambiance « sous l’océan » avec en prime, des photos prises… à la plage ! Et ça tombe bien puisque le thème du Nailstorming de cette semaine c’est  » Voilà l’été! ». Elle est pas belle la vie ? (+1 point si en lisant « sous l’océan » j’ai réussi à te coller la chanson de la Petite Sirène dans la tête !)

Voici donc le matériel que j’ai utilisé:

Vernis de g. àd.: base coat
Vernis de g. à d.: base coat « vitamin power », Silcare/ lol « blanc satin », Bys Maquillage/ vernis Rimmel: 855 « too cool to tango », 045 « misty jade », 819 « green with envy »/ n°27 « or bleu », Miss Europe/ vernis stamping blanc, Konad/ top coat « 1 seconde gloss », Bourjois.
Plaques stamping Bundle Monster BM XL-24 et Xl-25.
Pince courbe et éponge nail art.

Pour cette déco, on reprend le principe du tamponnage avec un petit bout d’éponge présenté dans l’article précédent. Sauf qu’ici le but n’est pas d’obtenir une galaxie mais la meeeeeer qu’on voit danser le long des golfes clairs. Pour cela, rien de plus simple, on choisit des vernis dans des tons bleu-vert. Vous pouvez aussi opter pour un camaïeu bleu mais du coup je trouve que ça fait plus piscine.

Je commence donc par appliquer ma base protectrice puis une ou deux couches de vernis blanc. J’attends que ça sèche puis à l’aide de petits bout d’éponge nail art, je viens parsemer ma base blanche de petites tâches des vernis couleur que j’ai choisi :

Quand mon dégradé est terminé, je pose une fine couche de vernis pailleté bleu pour apporter le côté nacré des coquillages en restant ton sur ton :

Vous pouvez très bien en rester là et dans ce cas, n’oubliez pas le top coat.
Quant à moi, j’ai décidé d’y ajouter un stamping marin avec les plaques Bundle Monster BM XL-24 et 25.

Bundle Monster alias « la marque qui te vend du rêve » déjà parce qu’elle propose de très jolies choses mais en plus parce qu’elle est basée à … Hawaï ! Et je peux vous dire que lorsque vous regardez votre suivi de colis et que vous voyez qu’il est parti d’Honolulu, d’un côté ça fait kiffer et d’un autre, ça énerve ^^

J’ai donc stampé quelques jolis motifs avec mon vernis blanc Konad ET avec le Laura Clauvi (que j’ai oublié sur la photo) parce que mon Konad est arrivé en fin de vie. Un peu deg parce que tous les motifs faits avec le Laura Clauvi ont bavé avec le top coat (vous vous doutez bien que quand j’ai vu que le premier bavait, j’ai changé de top coat mais rien n’y fît hélas !). Vous pourrez donc facilement repérer quels doigts ont été faits avec le Konad ou le Laura Clauvi :-/
En parlant d’oubli sur la photo, j’ai zappé le tampon et le racloir, m’enfin c’est évident que s’il y a stamping, y’a tampon et racloir !
Un petit coup d’œil sur le résultat final avec en bonus ma pédicure flashy !
(vous pouvez aussi jouer à « Où est Jules ? » sur les photos !)

Alors qu’en pensez-vous ? Ça donne envie d’aller se baigner hein ?

Comme d’hab, pour voir les autres participations, c’est sur la page Facebook de l’événement que ça se passe.

Je vous laisse et si on ne se revoit pas d’ici là, passez de belles vacances ensoleillées !

@ plus tard.
Votre nailting-pote,
Chloé 😉

#11: Mon partenariat avec Nail Art Boutique.

Bonjour tout le monde !

Aujourd’hui , article très particulier puisqu’il ne présente pas de nail art. Certains auront peut-être remarqué l’apparition d’un nouveau lien en bas de la colonne de droite, juste là quoi.  
En effet, il y a quelques jours, Céline de Nail Art Boutique m’a contacté pour me proposer un partenariat avec son site que vous connaissez puisque je vous en ai déjà parlé.
Je dois admettre que j’étais assez contente. Bon ok, en fait j’étais carrément trop jouasse ! Ça fait toujours énormément plaisir de savoir que son travail est apprécié et là en plus, il y a une vraie marque de confiance.
Je vous propose donc de faire l’inventaire de ce que j’ai déjà pu acheter sur Nail Art Boutique !

Dans le tas, il y a des choses que je vous ai déjà présentées comme le repousse-cuticule en métal (article #1), le vernis stamping blanc « Snowflake » de Laura Clauvi (article #4), les studs nacrés (article #9) et même le vernis « Avalon » de A England, si si: c’est celui que je porte sur la photo d’illustration du blog, tout là-haut.  

J’ai aussi craqué pour d’autres vernis stamping notamment des Konad … :

« Vivid Pink »
« Hepburn Blue »
« Pink Red »
« Blue Pearl »

… et des Laura Clauvi :

« Encre de Chine »
« Canary Island »
« Backyard »

J’ai associé « Avalon » de A England et « Snowflake » de Laura Clauvi sur une capsule:

Les motifs ci-dessus proviennent de la plaque Moyou  « Festive 6  » également achetée sur le site. Bon là forcément, elle est pas tellement d’actualité ^^ :

En plus des studs nacrés, j’en ai pris des néons et des plus classiques, or et argent :

Ah et j’allais oublier, sûrement un des accessoires les plus pratiques que j’ai, celui dont je me sers pour TOUS mes nail art et pour cause, l’indispensable flacon-pompe pour dissolvant :

Vous l’aurez compris, j’adore Nail Art Boutique ! Je vous invite sincèrement à aller y faire un tour, vous y trouverez forcément votre bonheur, tout ce que je viens de vous présenter et plein d’autres choses encore. En plus, grâce au code « nailtingpot5 » , vous bénéficiez de 5% de remise, alors n’hésitez plus et foncez !!!
De mon côté, ça fait maintenant plus d’un mois que je n’ai pas passé de commande, alors autant vous dire que le moment venu, je sens que je vais craquer mon slip faire une véritable razzia !

Encore merci à Céline de m’avoir choisie et pour la confiance qu’elle m’accorde.

@ bientôt.
Votre nailting-pote,
Chloé 😉

#4: Nailstorspring

Bonjour bonjour !

C’est quoi ce titre fourche-langue ? c’est le résultat de la contraction de « Nailstorming » et « Spring ». Le nailstorming c’est un rendez-vous dominical entre blogueuses (mais pas que) crée par Mademoiselle Emma. Le principe: chaque semaine un thème de nail art à réaliser pour le dimanche suivant. Vous l’aurez deviné, cette semaine le thème était donc « Spring ».
Alors « viens à la maison y’a le printemps qui chante » ! Place aux fleu-fleurs et pitis papillons ! J’ai aussi voulu rendre hommage à ma grand-mère qui nous a quitté il y a quelques mois et qui A-DO-RAIT Claude François. Comme d’habitude, on commence par le matériel que j’ai utilisé:

Vernis de gauche à droite: base coat « vitamin power » de Silcare, « rich color 044  » de Golden Rose, « snowflake » de Laura Clauvi, « n°9 soleil » de Miss Europe, top coat spécial stamping Konad. Double tampon XL, plaque BP-46, dotting-tool, racloir.
Water Decals: G065 (en haut à gauche), M99 (en haut à droite), Y-052 (en bas). Achetés sur chezdelaney.com .

J’ai posé en base deux couches du « Rich Color 044  » de Golden Rose que j’ai acheté au mois de février sur la boutique en ligne polishinail.com (retenez bien ce nom, je vous en reparlerai !!!). A vrai dire, je l’ai pris  parce que c’était le dernier exemplaire et qu’il était en déstockage à moins de 2€, je le trouvais sympa mais sans plus et en fait, je le surkiffe ! Au soleil il est vert tendre, en intérieur il peut tirer un peu plus vers le menthe à l’eau ou le bleu pistache comme dirait mon homme. Bref, la couleur pas vraiment définissable est super sympa et en plus, il contient plein de micro pigments dorés qui illuminent et donnent un coup de peps à ce vernis qui cache bien son jeu. Surprenant ce petit !

Rich Color 044 de Golden Rose.
Rich Color 044 de Golden Rose.
Super gros plan de la mort pour vous montrer les jolis pigments dorés ^^
Super gros plan de la mort pour vous montrer les jolis pigments dorés ^^

Cette semaine, le thème du Nailstorming m’inspirait beaucoup (difficile de ne pas l’être) et pour une fois j’avais le temps d’y participer.
Je suis donc partie sur une décoration très fleurie et j’ai choisi d’utiliser la plaque BP-46 de « Née Jolie », qui est la petite sœur de « Born Pretty Store ». Le contenu est le même avec parfois quelques jours de décalage mais surtout sur « Née Jolie », les prix sont en euro et les descriptions des objets en (presque) français. On y trouve de tout, pas que des produits nail art et surtout des prix défiant toute concurrence. En revanche, mieux vaut s’armer de patience, la réception des colis est assez longue et pour cause: ils viennent de Singapour !
Pour en revenir à ma déco, j’ai stampé les quatre grands motifs avec le « Snowflake » de Laura Clauvi (acheté sur nailartboutique.fr), j’ai juste ajouté des petits points jaunes au dotting-tool pour faire le cœur des marguerites avec le vernis « n°9 Soleil » de Miss Europe :

La bague aussi vient de neejolie.fr !

Comme souvent, j’ai choisi d’accentuer l’annulaire et j’ai donc utilisé deux planches de water decals, d’une part la G065 et ses jolies fleurs qui ressemblent à celles du magnolia (forever) et la M99 qui « fait naufrager les papillons de ma jeunesse ». Je trouvais que ça manquait encore un peu de papillons, du coup j’ai prélevé deux jolis spécimens dorés sur la planche Y-052 que j’ai délicatement déposé sur mes pouces. Pour finir, une petite couche de top coat en faisant bien attention de ne pas appuyer sur le pinceau, le stamping ça bave très facilement ! Un petit coup d’oeil sur le résultat : Alors? Qu’en pensez-vous ?

Pour voir toutes les participations de ce Nailstroming (et des précédents) vous pouvez aller sur la page Facebook de l’événement, sur twitter avec le #Nailstorming , et/ou sur le blog de la talentueuse Mademoiselle Emma.
Dernière petite chose avant de partir: Nailting-Pot est ultra-connecté ! Vous pouvez désormais me retrouver sur Facebook, Twitter, Hellocoton et Instagram (si si je vous jure, regardez par là → puis par là ↑).

Votre Nailting-pote,
Chloé 😉

Là où j’ai shoppé:

– Le vernis Golden Rose : polishinail.com
– Le vernis stamping Laura Clauvi : nailartboutique.fr
– La plaque et la bague : néejolie.fr, ici pour la plaque et pour la bague .

#3: Welcome to the jungle !

Je vous reviens après quelques jours de vacances et plusieurs autres de galère (après je t’explique ^^) avec deux techniques de nail art: le dégradé à l’éponge et le stamping pour une décoration… sauvage ! J’ai réalisé ce nail art pour la première fois l’été dernier, ici je l’ai reproduit pour un concours que je n’ai pas gagné mais je m’en fiche, je l’aime bien moi cette déco 😛
Avant de commencer, voici le matériel que j’ai utilisé :

Les vernis de gauche à droite: base coat « vitamin power » Silcare/ « n°9 Soleil » Miss Europe/ « n°81 vert flashy » Miss Europe/ »Glam Wear 511″ Bell/ vernis stamping « sunrise » Jolifin/vernis stamping « chocolate » Konad/top coat stamping Konad. Double tampon et racloir XL, éponge à dégrader, plaque « Floral 004  » de Chez Delaney, plan de travail nail art .

Vous le savez maintenant, la première étape de tout nail art, c’est la pose d’une base protectrice. Ensuite pour le dégradé on peut soit le faire sur une base blanche, c’est-à-dire qu’après le base coat on pose une ou deux couches de vernis blanc; soit sur la couleur la plus claire du dégradé, ce que j’ai choisi de faire ici. J’ai donc commencé par appliquer 2 couches du vernis jaune:

C'est très... jaune !
C’est très… jaune !

Ensuite, on attend. Ben oui, c’est un peu le problème avec le nail art, faut attendre que ça sèche ! Une fois sec, on dispose les teintes à dégrader sur l’éponge directement avec les pinceaux des vernis. Pour cette décoration, je les ai placé en bandes horizontales, vert foncé, vert clair et jaune. Dés qu’on a terminé de placer ses couleurs, on vient tamponner l’ongle tant que les vernis sont humides. Il faut remettre régulièrement du vernis mais attention ! il s’agit d’une éponge donc si vous venez à manquer de matière, pensez d’abord a presser légèrement l’éponge entre vos doigts pour faire remonter à la surface le vernis qui a pu être absorbé !

Premier passage.

Le rendu n’est franchement pas top-moumoute, plus que le dégradé on voit surtout le relief au début mais pas de panique, le top coat viendra lisser tout ça, promis ! On peut repasser 1 ou 2  fois (même 50 si vous voulez!) sur chaque ongle en fonction de l’intensité de dégradé souhaitée.

Second passage.
Second passage.

Et attention, c’est là que la magie opère ! Bon ok, c’est pas VRAIMENT magique mais presque ^^ Un coup de top coat et …

Tadaaaaa !
… Tadaaaaa !

Voilà, l’étape dégradé est maintenant terminée et puisqu’on a déjà fait tout ça, on mérite bien une petite pause non? De toute façon y’a pas le choix, encore une fois, faut attendre que ça sèche ! Pendant ce temps vous pouvez discuter avec quelqu’un si il y a quelqu’un avec vous ou bien toute seule pourquoi pas (après tout si vous êtes seule, personne ne le saura ^^), vous pouvez aussi chanter, écouter la radio, réfléchir au sens profond de la vie ou regarder la télé. Concrètement, vous faîtes ce que vous voulez tant que vous gardez les mains bien à plat ! Croyez-moi, on a vite fait de se scrountcher ! (oui mon truc c’est d’inventer des mots, et en même temps, vous connaissez un mot qui désigne mieux le fait de ruiner son vernis parce qu’on a pas suffisamment attendu avant de se servir de ses mains? hein?).
Une fois que tout est bien sec on peut passer à l’étape suivante: le stamping.
J’ai stampé le motif tout en haut à gauche, d’abord avec le Jolifin doré puis avec le Konad marron. J’ai utilisé le Jolifin simplement pour donner de jolis reflets à l’ensemble de la manucure, on ne distingue pas le dessin et sur les photos je ne sais pas si on les voit vraiment bien mais je vous jure qu’en vrai, ça renvoie la lumière ! Pour terminer, un coup de top coat spécial stamping Konad et c’est marre.

Je vous entends déjà : » Attends un peu là, c’est cool ton truc mais le stamping c’est quoi? »
Et c’est là que la galère commence ! Pas pour faire le stamping mais pour vous expliquer la technique. Alors pour présenter le matériel et à quoi il sert, ça va mais décrire exactement les mouvements pour réussir son stamping, j’ai pas réussi. Du coup, je me suis concertée avec moi-même et on est tombées d’accord sur le fait que ce serait plus simple de faire une vidéo. Là, re-galère parce que ben n’est pas Spielberg qui veut. Il m’a fallu plusieurs prises et plusieurs jours, j’ai fait ce que j’ai pu comme j’ai pu et après ça, fallait que je fasse le montage de mes vidéos (oui parce qu’en cours de route, je me suis dit qu’il valait mieux faire 2 vidéos: une théorique et une pratique disons.) et là on va voir si vous suivez: re-re-galère parce que le montage vidéo j’y connais à peu près que dalle. Bref, je vous passe les détails mais 2 logiciels, 8 poignées de cheveux arrachées et à peu près 4 jours plus tard (dont environ 15 heures pour charger les vidéos sur youtube, et non ce n’est pas une blague…) j’ai enfin réussi ! Le résultat est loin d’être parfait, notamment pour la deuxième, souci de rendu niveau éclairage; me demandez pas pourquoi, c’était pas aussi lumineux que ça ! Disons que pour une première ça passe et le principal n’est pas là, j’espère vraiment que mes vidéos vous seront utiles. N’oubliez pas que je m’adresse principalement aux néophytes, les nail artistes confirmées n’y apprendront sûrement pas grand chose !
Voici donc les deux nouveaux chefs-d’oeuvre du septième art !

Pour en revenir à l’article, un petit coup d’oeil sur le résultat:

Avec le Jolifin.
Avec le Jolifin.
Avec le Konad.
Avec le Konad.


C’est tout pour cette manucure (et c’est déjà pas mal!). N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez et/ou à poser vos questions.

Votre Nailting-pote,
Chloé 😉

P.S.: Désolée (mais trop quoi !) pour tous les « voilà », « alors » et « donc » des vidéos 🙂

Là où j’ai shoppé:

– Tout le matériel de cet article (sauf vernis Miss Europe et Konad) vient de chezdelaney.com .