#22: Un livre, une série (Nailstorming inside).

Bonjour tout le monde !

Aujourd’hui c’est dimanche et c’est aussi pour moi le retour au Nailstorming.
Le thème cette semaine était « Now reading/ now watching » soit dans la langue de Molière « [ce que] je suis en train de lire/ en train de regarder ».
Il fallait donc s’inspirer d’un livre ou d’un film ou d’une série pour faire notre nail art.
Très bien, parfait comme thème ! Sauf que j’aime beaucoup lire et j’aime encore plus regarder des séries. Et là, il faut n’en choisir qu’un !
Et c’est là que la torture commence. « Oh mon dieu, je fais quoi là? oh non c’est trop dur, je ne sais pas, je ne peux paaaaaas !!!! ». Qu’à cela ne tienne (#expression de vieux) puisque choisir, c’est renoncer, je ne choisis pas ! enfin si, j’ai réussi à trouver un compromis…
Dans mon article de mardi je vous avais annoncé une petite surprise pour ce Nailstorming : attention, vous êtes prêts ? roulement de tambour … j’en ai fait deux !!!

Je tiens à préciser qu’habituellement, je retouche toujours la luminosité ou le contraste sur mes photos mais cette semaine j’ai clairement manqué de temps donc certaines n’ont pas été modifiées. Mes excuses les plus plates si quelques clichés sont trop sombres 😦

Commençons donc par le « now reading ». Bon, pour être tout à fait honnête, j’ai un peu triché là. En ce moment, je relis « Les Quêtes d’Ewilan », ce sont des romans jeunesse mais pas du tout gnangnan, mêlant récit d’aventure et fiction, c’est vraiment très bien, je vous jure ! Sauf que je voyais pas comment en faire un NA.
Du coup, pour ne tricher qu’un tout petit peu, je me suis dit que j’allais m’inspirer de mes lectures estivales, à savoir « Beignets de tomates vertes » de Fannie Flagg et « Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi » de Katherine Pancol.
J’ai beaucoup aimé les deux, j’appelle ça des romans de vie, ça raconte la vie, les gens quoi et j’adore !!!
Je ne voyais pas comment illustrer « Beignets de tomates vertes », j’ai donc opté pour « Les écureuils ». Et là, rien de plus simple: j’ai choisi de reproduire la couverture !

C’est un NA très coloré, je vous épargne donc la longue liste des vernis utilisés. Sachez que la base c’est « Sunny days » de Rimmel et que tous les motifs stampés viennent de la plaque Delaney « Automne 001 ».
Voici ce que j’ai fait :

450

Pour le « now watching », j’ai pas triché ! J’ai choisi de rendre hommage à la série que j’ai découverte fin août et dont j’ai déjà vu tous les épisodes.
On joue ? Allez… top :
« Je suis une série en cours, qui comporte pour le moment 3 saisons, on doit également à ma créatrice Jenji Kohan la série à succès « Weeds ». Me déroulant aux Etats-Unis dans la prison pour femmes de Litchfield, je relate la vie des détenues au sein du pénitencier mais aussi leur vie « d’avant » grâce à de nombreux flashbacks. On compte parmi mes personnages principaux Piper Chapman, Alex Vause, Poussey, Taystee, Red ou encore le sous-directeur Caputo. On doit mon générique entêtant à la chanson « You’ve got time » de Regina Spektor.
Je suis, je suis, je suis ??? »

Orange is the new black !!!

Je dois la découverte de cette série à notre récent abonnement à Netflix. On hésitait depuis longtemps et on s’est dit « allez, on essaie le mois gratuit et on verra  » et bien on n’est pas déçus ! Ne serait-ce que pour les séries, ils disposent d’un catalogue plutôt conséquent, avec des exclusivités, comme par exemple, je vous le donne en mille (#encoreuneexpressiondevieux) « Orange is the new black ».

Revenons-en à nos moutons. Je voulais donc réaliser un NA OITNB mais je ne savais pas comment le faire. Ayant brillamment obtenu un bac L (qui ne me sert à rien), je me suis dis « analysons cette phrase. Qu’est-ce que ça veut donc dire ? »

« Orange is the new black » = « Le orange est le nouveau noir », référence au monde de la mode où le noir est la couleur par excellence, impossible de faire un fashion faux-pas en noir (bon, on évite quand même le total look gothique hein).
Pourquoi le orange ? parce que le orange est la couleur de l’uniforme des nouvelles détenues, celui qu’on leur donne à leur arrivée en taule.
Certes, mais pourquoi est-ce le nouveau noir ? parce que l’une des principales préoccupations de ces femmes est justement, de rester des femmes, malgré l’univers carcéral. Elles sont privées de tout: leurs proches, leur liberté, leur environnement, leurs affaires, leur maquillage, leurs vêtements et chacune à sa manière fait ce qu’elle peut pour continuer à se sentir femme, que ce soit par son travail dans la prison, l’éducation de ses enfants, diverses petites astuces pour continuer à se faire une beauté… le but est surtout de ne pas perdre pied, ne pas se laisser bouffer par la prison et continuer à envisager sa vie « après ».

En me basant sur cette analyse, j’ai choisi de faire un nail art « negative space » qui consiste à ne vernir que certaines parties de l’ongle et à en laisser d’autres nues. En plus, j’adorais l’association d’idées: prison > negative space. Z’avez compris ?
Pour réaliser un negative space, vous aurez besoin de stickers ou de striping tape. Beaucoup de striping tape. Et de patience aussi.
J’ai évidemment choisi un joli orange foncé pour ma couleur de base, le « Orange you glad » ou « Orange Hawaï » de Bys Maquillage (pour rappel, les vernis LoL sont à 1€ pièce); je lui ai associé « Blonde Bombshell » de China Glaze, pour  ses jolies paillettes dorées qui apportent le côté fashion et glamour.
Sur le majeur, j’ai représenté à la fois les barreaux de la prison mais aussi la cage évoquée dans le générique. ( » The animals, the animals, trapped, trapped, trapped ’til the cage is full »).

Voici le matériel que j’ai utilisé:

Vernis de g. à d.: Vitamin power base coat, Silcare/ « Lycra pro 445 french rose », Rimmel/  » Orange Hawaï », Bys Maquillage/  » Blonde bombshell », China Glaze/ top coat  » Seche vite », Seche. Pinceau liner, rouleaux de striping tape, pince courbe nail art, pince à envie, carrousel de strass.

Et voici le résultat:

Katherine Pancol (à gauche) et Taylor Schilling alias Piper Chapman (à droite).
Katherine Pancol (à gauche) et Taylor Schilling alias Piper Chapman (à droite). Elles se ressemblent vachement, non ?

Alors, qu’en pensez-vous ? J’avoue être assez fière du résultat de la deuxième manucure, particulièrement l’index que j’ai trop bien réussi ! d’autant que le striping tape et moi on n’est pas vraiment copains !!!

Et vous, quels sont vos livres et séries préférés ?? Connaissez-vous ceux dont je vous ai parlé ?

Comme d’habitude, je vous invite à vous rendre sur la page Facebook du Nailstorming afin de découvrir les autres contributions !

Je vous préviens, cette semaine il y a eu 2 articles avec 2 nail art chacun et là, c’est fini ! Je vais reprendre un rythme plus cool parce que là, c’était un peu chaud !

Je vous laisse et vous dis @ bientôt.
Votre nailting-pote,
Chloé 😉

Publicités

2 réflexions sur “#22: Un livre, une série (Nailstorming inside).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s