#4: Nailstorspring

Bonjour bonjour !

C’est quoi ce titre fourche-langue ? c’est le résultat de la contraction de « Nailstorming » et « Spring ». Le nailstorming c’est un rendez-vous dominical entre blogueuses (mais pas que) crée par Mademoiselle Emma. Le principe: chaque semaine un thème de nail art à réaliser pour le dimanche suivant. Vous l’aurez deviné, cette semaine le thème était donc « Spring ».
Alors « viens à la maison y’a le printemps qui chante » ! Place aux fleu-fleurs et pitis papillons ! J’ai aussi voulu rendre hommage à ma grand-mère qui nous a quitté il y a quelques mois et qui A-DO-RAIT Claude François. Comme d’habitude, on commence par le matériel que j’ai utilisé:

Vernis de gauche à droite: base coat « vitamin power » de Silcare, « rich color 044  » de Golden Rose, « snowflake » de Laura Clauvi, « n°9 soleil » de Miss Europe, top coat spécial stamping Konad. Double tampon XL, plaque BP-46, dotting-tool, racloir.
Water Decals: G065 (en haut à gauche), M99 (en haut à droite), Y-052 (en bas). Achetés sur chezdelaney.com .

J’ai posé en base deux couches du « Rich Color 044  » de Golden Rose que j’ai acheté au mois de février sur la boutique en ligne polishinail.com (retenez bien ce nom, je vous en reparlerai !!!). A vrai dire, je l’ai pris  parce que c’était le dernier exemplaire et qu’il était en déstockage à moins de 2€, je le trouvais sympa mais sans plus et en fait, je le surkiffe ! Au soleil il est vert tendre, en intérieur il peut tirer un peu plus vers le menthe à l’eau ou le bleu pistache comme dirait mon homme. Bref, la couleur pas vraiment définissable est super sympa et en plus, il contient plein de micro pigments dorés qui illuminent et donnent un coup de peps à ce vernis qui cache bien son jeu. Surprenant ce petit !

Rich Color 044 de Golden Rose.
Rich Color 044 de Golden Rose.
Super gros plan de la mort pour vous montrer les jolis pigments dorés ^^
Super gros plan de la mort pour vous montrer les jolis pigments dorés ^^

Cette semaine, le thème du Nailstorming m’inspirait beaucoup (difficile de ne pas l’être) et pour une fois j’avais le temps d’y participer.
Je suis donc partie sur une décoration très fleurie et j’ai choisi d’utiliser la plaque BP-46 de « Née Jolie », qui est la petite sœur de « Born Pretty Store ». Le contenu est le même avec parfois quelques jours de décalage mais surtout sur « Née Jolie », les prix sont en euro et les descriptions des objets en (presque) français. On y trouve de tout, pas que des produits nail art et surtout des prix défiant toute concurrence. En revanche, mieux vaut s’armer de patience, la réception des colis est assez longue et pour cause: ils viennent de Singapour !
Pour en revenir à ma déco, j’ai stampé les quatre grands motifs avec le « Snowflake » de Laura Clauvi (acheté sur nailartboutique.fr), j’ai juste ajouté des petits points jaunes au dotting-tool pour faire le cœur des marguerites avec le vernis « n°9 Soleil » de Miss Europe :

La bague aussi vient de neejolie.fr !

Comme souvent, j’ai choisi d’accentuer l’annulaire et j’ai donc utilisé deux planches de water decals, d’une part la G065 et ses jolies fleurs qui ressemblent à celles du magnolia (forever) et la M99 qui « fait naufrager les papillons de ma jeunesse ». Je trouvais que ça manquait encore un peu de papillons, du coup j’ai prélevé deux jolis spécimens dorés sur la planche Y-052 que j’ai délicatement déposé sur mes pouces. Pour finir, une petite couche de top coat en faisant bien attention de ne pas appuyer sur le pinceau, le stamping ça bave très facilement ! Un petit coup d’oeil sur le résultat : Alors? Qu’en pensez-vous ?

Pour voir toutes les participations de ce Nailstroming (et des précédents) vous pouvez aller sur la page Facebook de l’événement, sur twitter avec le #Nailstorming , et/ou sur le blog de la talentueuse Mademoiselle Emma.
Dernière petite chose avant de partir: Nailting-Pot est ultra-connecté ! Vous pouvez désormais me retrouver sur Facebook, Twitter, Hellocoton et Instagram (si si je vous jure, regardez par là → puis par là ↑).

Votre Nailting-pote,
Chloé 😉

Là où j’ai shoppé:

– Le vernis Golden Rose : polishinail.com
– Le vernis stamping Laura Clauvi : nailartboutique.fr
– La plaque et la bague : néejolie.fr, ici pour la plaque et pour la bague .

Publicités

#3: Welcome to the jungle !

Je vous reviens après quelques jours de vacances et plusieurs autres de galère (après je t’explique ^^) avec deux techniques de nail art: le dégradé à l’éponge et le stamping pour une décoration… sauvage ! J’ai réalisé ce nail art pour la première fois l’été dernier, ici je l’ai reproduit pour un concours que je n’ai pas gagné mais je m’en fiche, je l’aime bien moi cette déco 😛
Avant de commencer, voici le matériel que j’ai utilisé :

Les vernis de gauche à droite: base coat « vitamin power » Silcare/ « n°9 Soleil » Miss Europe/ « n°81 vert flashy » Miss Europe/ »Glam Wear 511″ Bell/ vernis stamping « sunrise » Jolifin/vernis stamping « chocolate » Konad/top coat stamping Konad. Double tampon et racloir XL, éponge à dégrader, plaque « Floral 004  » de Chez Delaney, plan de travail nail art .

Vous le savez maintenant, la première étape de tout nail art, c’est la pose d’une base protectrice. Ensuite pour le dégradé on peut soit le faire sur une base blanche, c’est-à-dire qu’après le base coat on pose une ou deux couches de vernis blanc; soit sur la couleur la plus claire du dégradé, ce que j’ai choisi de faire ici. J’ai donc commencé par appliquer 2 couches du vernis jaune:

C'est très... jaune !
C’est très… jaune !

Ensuite, on attend. Ben oui, c’est un peu le problème avec le nail art, faut attendre que ça sèche ! Une fois sec, on dispose les teintes à dégrader sur l’éponge directement avec les pinceaux des vernis. Pour cette décoration, je les ai placé en bandes horizontales, vert foncé, vert clair et jaune. Dés qu’on a terminé de placer ses couleurs, on vient tamponner l’ongle tant que les vernis sont humides. Il faut remettre régulièrement du vernis mais attention ! il s’agit d’une éponge donc si vous venez à manquer de matière, pensez d’abord a presser légèrement l’éponge entre vos doigts pour faire remonter à la surface le vernis qui a pu être absorbé !

Premier passage.

Le rendu n’est franchement pas top-moumoute, plus que le dégradé on voit surtout le relief au début mais pas de panique, le top coat viendra lisser tout ça, promis ! On peut repasser 1 ou 2  fois (même 50 si vous voulez!) sur chaque ongle en fonction de l’intensité de dégradé souhaitée.

Second passage.
Second passage.

Et attention, c’est là que la magie opère ! Bon ok, c’est pas VRAIMENT magique mais presque ^^ Un coup de top coat et …

Tadaaaaa !
… Tadaaaaa !

Voilà, l’étape dégradé est maintenant terminée et puisqu’on a déjà fait tout ça, on mérite bien une petite pause non? De toute façon y’a pas le choix, encore une fois, faut attendre que ça sèche ! Pendant ce temps vous pouvez discuter avec quelqu’un si il y a quelqu’un avec vous ou bien toute seule pourquoi pas (après tout si vous êtes seule, personne ne le saura ^^), vous pouvez aussi chanter, écouter la radio, réfléchir au sens profond de la vie ou regarder la télé. Concrètement, vous faîtes ce que vous voulez tant que vous gardez les mains bien à plat ! Croyez-moi, on a vite fait de se scrountcher ! (oui mon truc c’est d’inventer des mots, et en même temps, vous connaissez un mot qui désigne mieux le fait de ruiner son vernis parce qu’on a pas suffisamment attendu avant de se servir de ses mains? hein?).
Une fois que tout est bien sec on peut passer à l’étape suivante: le stamping.
J’ai stampé le motif tout en haut à gauche, d’abord avec le Jolifin doré puis avec le Konad marron. J’ai utilisé le Jolifin simplement pour donner de jolis reflets à l’ensemble de la manucure, on ne distingue pas le dessin et sur les photos je ne sais pas si on les voit vraiment bien mais je vous jure qu’en vrai, ça renvoie la lumière ! Pour terminer, un coup de top coat spécial stamping Konad et c’est marre.

Je vous entends déjà : » Attends un peu là, c’est cool ton truc mais le stamping c’est quoi? »
Et c’est là que la galère commence ! Pas pour faire le stamping mais pour vous expliquer la technique. Alors pour présenter le matériel et à quoi il sert, ça va mais décrire exactement les mouvements pour réussir son stamping, j’ai pas réussi. Du coup, je me suis concertée avec moi-même et on est tombées d’accord sur le fait que ce serait plus simple de faire une vidéo. Là, re-galère parce que ben n’est pas Spielberg qui veut. Il m’a fallu plusieurs prises et plusieurs jours, j’ai fait ce que j’ai pu comme j’ai pu et après ça, fallait que je fasse le montage de mes vidéos (oui parce qu’en cours de route, je me suis dit qu’il valait mieux faire 2 vidéos: une théorique et une pratique disons.) et là on va voir si vous suivez: re-re-galère parce que le montage vidéo j’y connais à peu près que dalle. Bref, je vous passe les détails mais 2 logiciels, 8 poignées de cheveux arrachées et à peu près 4 jours plus tard (dont environ 15 heures pour charger les vidéos sur youtube, et non ce n’est pas une blague…) j’ai enfin réussi ! Le résultat est loin d’être parfait, notamment pour la deuxième, souci de rendu niveau éclairage; me demandez pas pourquoi, c’était pas aussi lumineux que ça ! Disons que pour une première ça passe et le principal n’est pas là, j’espère vraiment que mes vidéos vous seront utiles. N’oubliez pas que je m’adresse principalement aux néophytes, les nail artistes confirmées n’y apprendront sûrement pas grand chose !
Voici donc les deux nouveaux chefs-d’oeuvre du septième art !

Pour en revenir à l’article, un petit coup d’oeil sur le résultat:

Avec le Jolifin.
Avec le Jolifin.
Avec le Konad.
Avec le Konad.


C’est tout pour cette manucure (et c’est déjà pas mal!). N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez et/ou à poser vos questions.

Votre Nailting-pote,
Chloé 😉

P.S.: Désolée (mais trop quoi !) pour tous les « voilà », « alors » et « donc » des vidéos 🙂

Là où j’ai shoppé:

– Tout le matériel de cet article (sauf vernis Miss Europe et Konad) vient de chezdelaney.com .